Ablain-Saint-Nazaire

 

LES EGLISES SUR LE FRONT :

L'église Saint Nicolas de Souchez : fait partie de ces églises totalement reconstruites après les désastres de la Grande Guerre en Artois. Faite de brique et de béton, à l'image de nombreuses reconstructions, elle appartient au style néo régionaliste. Son plus beau trésor : des vitraux art-déco de l'artiste Francis Chigot. D'un style à la fois traditionnel et moderne, ils ont pour vocation la narration du Nouveau Testament, de la Nativité à l'Effusion de l'Esprit Saint le jour de la Pentecôte. Ils sont à l'image des vitraux médiévaux, figuratifs et didactiques, afin que tout un chacun puisse se rappeler les fondements de la Foi chrétienne.

 

A Ablain cohabitent les ruines de l'église gothique Saint-Nazaire et le nouvel édifice, construit entre 1924 et 1932, qui s'élève face à la mairie. Les restes de l'ancienne église sont préservés après la Première Guerre Mondiale pour « garder témoignage de la barbarie allemande ». La nouvelle quant à elle, permet de redessiner le centre du village  en devenant le point fort. Un clocher de quarante-cinq mètres de haut, une structure en béton d'une grande élégance et des rosaces dans le transept permettent à la nouvelle église du village d'avoir autant d'allure que l'ancienne.

 

La basilique Notre-Dame-de-Lorette  se situe en place des vestiges de l'ancienne chapelle  rendant hommage à la Vierge. Elle est cernée par la plus grande nécropole militaire de France – pas moins de quarante mille soldats y reposent – et la tour lanterne, hommage aux milliers de tués pendant l'année 1915. De style romano-byzantin, elle rappelle l'ancienne chapelle romance par ses baies en plein cintre. L'intérieur, d'une grande sobriété et  agrémenté par quelques vitraux, invite chacun au recueillement, descendant de combattants ou simple pèlerin venu se recueillir sur le site d'une des plus meurtrières batailles que la France ait connue.